6ème édition RHSE

L’année HSE 2014 a été marquée par la question de la pénibilité, en particulier par sa mise en œuvre concrète dans les entreprises.

Le paradoxe de ce dispositif réside à la fois dans sa très grande avancée sociale qui assoit le droit de tous à disposer d’une retraite égale et à la fois dans sa complexité de gestion dans la pratique.

C’est fort de ce constat, qu’ITGA a décidé de mettre à l’honneur deux thématiques principales lors de cette édition des Rencontres HSE 2015 :

  • La Gestion de la Pénibilité
  • L’Evaluation des Risques Chimiques sur le terrain (le grand facteur de pénibilité dont découle la complexité évoquée)
   MATIN

CONFÉRENCE n°1 : 9H00 – DÉCRYPTAGE DU DISPOSITIF REGLEMENTAIRE DE LA PENIBILITE
Comment désamorcer la complexité par une approche « terrain » ?

INTERVENANT : Maître Youna KERMORGANT – Cabinet d’avocat Barthélemy
Décryptage de la réglementation : Philosophie et exigences – Attentes et enjeux pour l’entreprise

TÉMOIGNAGES D’INDUSTRIELS (services HSE et RH)

[spoiler title= »Le détail de la conférence n°1″] Comment désamorcer la complexité par une approche « terrain » ?

La complexité du dispositif pénibilité s’explique par la nécessité de maîtriser plusieurs paramètres :
• Des services et des compétences différents à connecter
• Des données clés à tracer
• Une uniformisation méthodologique et technique exigée (par le contexte réglementaire)

Comment répondre simultanément à toutes ces exigences de manière simple et réglementaire ?
Comment aboutir à une démarche rationnelle et simplifiée ?

Lors de cette conférence, ITGA présentera une gestion de la Pénibilité reposant sur une gestion complémentaire des problématiques HSE et RH. Partir d’une approche macro des RH complétée par des données précises de l’exploitation terrain, va permettre de comprendre les enjeux de la Pénibilité pour mieux les maîtriser.
Des décryptages et des échanges sur le nouveau dispositif viendront également s’intégrer au programme de cette plénière avec l’intervention d’experts et d’institutionnels.

[/spoiler]
Atelier n°1 Atelier 2 Atelier 3
Solutions Productives Laboratoire Conseil ITGA Solution progicielle BODET SOFTWARE / ITGA
« De la pénibilité réglementaire au développement de l’activité » « Comment mesurer les facteurs de pénibilité – retours d’expériences du secteur d’activités carrières et Granulats » Présentation d’un outil visant à optimiser la traçabilité de la pénibilité : une solution experte au service des fonctions HSE et RH en réponse aux exigences de la gestion de la pénibilité.
   APRÈS-MIDI

CONFÉRENCE n°2 : 13H40 – ÉVALUATION DES RISQUES CHIMIQUES SUR LE TERRAIN : DE LA METHODE A LA MISE EN OEUVRE OPERATIONNELLE

INTERVENANT 1 : Raymond VINCENT – INRS
Présentation de la nouvelle application informatique SEIRICH ayant pour but d’évaluer le Risque Chimique en proposant une méthodologie harmonisée et cohérente permettant de répondre aux exigences réglementaires issues du Code du Travail.

INTERVENANT 2 : Alain GARRIGOU – Maître de conférences en ergonomie, HDR – Dpt HSE, IUT, & Laboratoire Santé Travail Environnement, Unité Inserm U897 Présentation d’une étude sur la perception et la représentation du risque CMR par les travailleurs sur le terrain. Etude technique et sociologique. Présentation des axes d’améliorations pour une meilleure prise en compte du Risque Chimique sur le terrain.

INTERVENANT 3 : Direction Développement Durable – GROUPE SAFRAN – Service Toxicologie
De la méthode au terrain, exemple de mise en oeuvre pratique de l’Evaluation (Qualitative et Quantitative) du Risque Chimique dans une démarche de prévention et de traçabilité des expositions professionnelles.

[spoiler title= » Le détail de la conférence  n°2″] Quand évaluation des RC sur le terrain intègre la notion de facteurs de Pénibilité ?

Lors de cette plénière, un focus tout particulier sera fait sur l’évaluation des Risques Chimiques sur le terrain.
Cette démarche va être abordée au travers de trois éléments majeurs constitutifs du management opérationnel des Risques Chimiques :
• Le suivi de l’usage des Risques Chimiques dans les différents postes et process de l’entreprise
• Le suivi continu de la classification et du statut réglementaire des produits chimiques au niveau national et européen
• Le suivi de l’exposition des salariés aux Risques Chimiques en lien avec la Pénibilité, découlant des deux indicateurs précédents.

L’idée étant de réaliser une évaluation des Risques Chimiques opérationnelle, reflet d’un contexte d’exploitation et d’usage des produits chimiques bien déterminé, tout en permettant d’identifier un facteur clé de Pénibilité (le Risque Chimique) auquel les employés d’une entreprise sont potentiellement exposés.

L’approche présentée ici, repose sur des outils opérationnels et fiables qui vont favoriser l’adéquation entre l’évaluation des Risques Chimiques sur le terrain et la traçabilité des expositions professionnelles. L’objectif étant, de permettre la mise en place d’un management de la Pénibilité réglementaire, facile à implémenter dans les entreprises.

Cette plénière fera aussi l’objet de discussions et de débats avec des spécialistes HSE et des institutionnels.

[/spoiler]
Atelier 1 Atelier 2
Quick FDS – ITGA Chemhyss  3M
De la collecte des FDS fournisseurs à l’évaluation du risque chimique – Solution informatique au service du risque chimique sur le terrain. Atelier Equipements de Protection Individuelle (EPI) : « Essai d’ajustement d’appareils de protection respiratoire et contrôle d’efficacité de Protections Individuelles Contre le Bruit (PICB) »
Essai d’ajustement : L’objectif est de sélectionner, pour chaque porteur, le modèle et la taille de protection respiratoire qui permet d’obtenir la meilleure étanchéité avec le visage. Ces essais d’ajustement peuvent être qualitatifs ou quantitatifs, et lors de cet atelier les deux méthodes, seront présentées.Contrôle d’efficacité d’un PICB : L’objectif est de sélectionner, pour chaque porteur, le modèle de PICB qui permet de diminuer l’exposition sonore jusqu’à un niveau suffisamment faible dans l’oreille (par exemple 80 dB(A) pour 8 heures de travail). Le contrôle objectif (niveau sonore mesuré sous le PICB par un microphone miniature) sera présenté lors de l’atelier.